Contrainte proximité graphismeThomson

C'est la catégorie reine de l'ordinophile, 8 bits et pas un de plus!
Single board ou bus S-100 acceptés.

Modérateurs : Papy.G, fneck, Carl

Patrick
Messages : 1031
Enregistré le : 16 mai 2009 09:30
Localisation : Clermont-Ferrand

Re: Contrainte proximité graphismeThomson

Message par Patrick » 21 nov. 2019 20:01

Philippe, c'est lié à l'utilisation du VDP dans toutes ces machines.
Si on prend le MC6847 VDG, la RAM est partagée avec le microprocesseur.
Et n'oublions pas que le modèle à RAM dédiée est celui qui prédomine maintenant avec nos cartes graphiques. La RAM partagée n'existe que dans les machines bas de gamme.
Patrick

Avatar du membre
6502man
Messages : 9627
Enregistré le : 12 avr. 2007 22:46
Localisation : VAR
Contact :

Re: Contrainte proximité graphismeThomson

Message par 6502man » 21 nov. 2019 20:08

Oui et à l'époque les machines à ram vidéo partagées n'étaient pas forcement les moins performantes (C64, Atari 800XL, CPC,...)
!!!
Phil.

www.6502man.com

To bit or not to bit.
1 or 0.

Avatar du membre
Papy.G
Modérateur
Messages : 2019
Enregistré le : 10 juin 2014 13:40
Localisation : Haute-Garonne/Gers

Re: Contrainte proximité graphismeThomson

Message par Papy.G » 21 nov. 2019 23:05

La comparaison du modèle à Ram dédiée et à Ram partagée n'est pas comparable entre les deux époques, les tâches exécutées par les processeurs graphiques, et même la bande passante des passerelles entre les espaces mémoire sont sans commune mesure. A l'époque, les tâches exécutées par les processeurs graphiques étaient plutôt limitées, et la quantité de données et de commandes devant leur être envoyées était considérable pour obtenir des affichages fouillés, ces transferts auraient pu monopoliser les CPUs si les jeux n'avaient été graphiquement pauvres ou n'avaient fait preuve d'ingéniosité pour contourner partiellement ces contraintes. Le CPU faisait presque tout, et qu'il puisse écrire directement dans l'espace Ram affichage était un atout, à présent, on se dirige vers un modèle où les calculs effectués par le CPU dans les jeux tend à devenir anecdotique, en regard de ceux effectués par le GPU, d'ailleurs, la VRAM est souvent plus performante que la RAM dans les machines actuelles.
__sam__ a écrit :
21 nov. 2019 12:21
Non pas à cette mémoire "supplémentaire", mais le fait qu'il n'y a que 6 bits. C'est concu pour la vidéo et rien d'autre. Tant pis si on perds en ram adressable, c'est pas ca qui fait le coût, donc la décision finale. Comme dit Daniel, s'ils avaient mis 8 boîtiers au lieu de 6, ca aurait eu pleins d'avantages en mémoire utilisateur, mais ca a du être jugé trop cher. C'est du gaspillage de resources, mais du point de vue économique ca a du sens.
Ils auraient pû au moins prévoir l'équipement ultérieur dans le logiciel/matériel et mettre les empreintes sur les carte-mères.
Ythunder a écrit :
21 nov. 2019 14:07
Ce qui montre (?) un peu qu'on est en plein balbutiement micro à l'époque non ?
Une telle aberration pour l'utilisateur serait aujourd’hui pointée du doigt. on ne fait pas passer l'utilisateur au 1er plan, mais le cout, enfin en tout cas c'est ce qu'on a fait, mais il est vrai que ce sont des années "spéciales". De la RAM hors de prix, un marché concurrentiel très important... Vraiment, ces données ne sont valables que pour un autre age, c'était vraiment un contexte spécifique.
Non, de telles aberrations ont existé plus tard et même récemment, les vieux de la vieille chez Apple pourraient te donner nombre d'exemples, et côté PC, il y a du dossier aussi. Des deux parts il y a un peu plus de dix ans, processeurs 64 bits "inexploitables" car intégrés sur des cartes-mères d'une autre génération (limitations Chipset/Bios/EFI…). :evil:
6502man a écrit :
21 nov. 2019 16:13
Non, tu oublie pas mal d'autres machines utilisant de la ram vidéo dédié et pas des moindres : les MSX 1, 2, 2+, turbo et même si en France ils ne sont pas nombreux, au Japon la quantité de MSX produits est énorme (nombre de Fabricants n'ayant jamais exporté leurs MSX en dehors du Japon).

Et il y a aussi d'autres machines un peu plus confidentiel comme le SC-3000, le Pyuuta, ... et leurs déclinaisons en modèles avec clavier mécanique ou gomme et consoles ...
J'avais mis des points de suspensions car je ne connais pas toutes les machines, mais, comme tu le dis, du point de vue du marché Français, elles n'apportent pas beaucoup au nombre.
Soyez exigeants, ne vous contentez pas de ce que l'on vous vend.
Demandez-en plus, ou faites-le vous-même.

__sam__
Messages : 4761
Enregistré le : 18 sept. 2010 12:08
Localisation : Brest et parfois les Flandres

Re: Contrainte proximité graphismeThomson

Message par __sam__ » 21 nov. 2019 23:38

Papy.G a écrit :
21 nov. 2019 23:05
Ils auraient pû au moins prévoir l'équipement ultérieur dans le logiciel/matériel et mettre les empreintes sur les carte-mères.
Ils ont faits mieux que ca: ils ont fait le TO7/70 et le MO5 2 ans après (et sur lesquels le bureau d'étude devait travailler au moment de la sortie du TO7 je suppose.)
Samuel.
A500 Vampire V2+ ^8^, A1200(030@50mhz/fpu/64mb/cf 8go),
GVP530 (MMU/FPU) h.s., R-Pi, TO9, TO8D, TO8.

Ythunder
Messages : 158
Enregistré le : 21 août 2019 10:12

Re: Contrainte proximité graphismeThomson

Message par Ythunder » 28 nov. 2019 22:03

J'ai peut être une vision d'après 1990, mais je ne comprendrais jamais pourquoi thomson n'a pas augmenté la vitesse de ses machines..
La nouvelle gamme TO/MO devaient être retro compatible, certes.. Mais franchement, on a un peu les mêmes machines niveau perf, hormis le graphisme.

__sam__
Messages : 4761
Enregistré le : 18 sept. 2010 12:08
Localisation : Brest et parfois les Flandres

Re: Contrainte proximité graphismeThomson

Message par __sam__ » 29 nov. 2019 07:22

Sur le Thomson il n'y a qu'une seule horloge maître. Si on augmente la vitesse CPU, cela veut dire augmenter la vitesse des autres circuits (rafraîchissement RAM, génération signal vidéo, etc.) J'imagine que cela aurait soit bloqué quelque part (rafraîchissement RAM en opposition de phase avec le cpu), ou nécessité un redesign complet de l’électronique d'une machine jugée déjà très chère.
Samuel.
A500 Vampire V2+ ^8^, A1200(030@50mhz/fpu/64mb/cf 8go),
GVP530 (MMU/FPU) h.s., R-Pi, TO9, TO8D, TO8.

Ythunder
Messages : 158
Enregistré le : 21 août 2019 10:12

Re: Contrainte proximité graphismeThomson

Message par Ythunder » 29 nov. 2019 09:56

Oui, ça aurait donc donné des machines plus retro compatibles mais surtout comme tu le dis avant ça : beaucoup beaucoup trop chères.
C'est juste qu'au final, on a le CPC+ à la place du CPC, c'est un peu la même chose (et la mort des 2 marques par la même occasion)

hlide
Messages : 1173
Enregistré le : 29 nov. 2017 10:23

Re: Contrainte proximité graphismeThomson

Message par hlide » 29 nov. 2019 11:56

Oui, contrairement au Z80, les 6809E apparemment utilisé par les Thomson n'ont pas la possibilité d'insérer des états d'attente ("wait states") et vu que le signal Q n'est pas utilisé sur ces machines, ça doit être compliqué à augmenter la fréquence sans perturber globalement la machine. Il faudrait pour cela un intermédiaire qui gère la fréquence du CPU de manière à pouvoir recréer ces temps d'attente dont peuvent avoir besoin les autres composants.

Répondre