[Nano reseau] L'histoire du début....

C'est la catégorie reine de l'ordinophile, 8 bits et pas un de plus!
Single board ou bus S-100 acceptés.

Modérateurs : Papy.G, fneck, Carl

Avatar du membre
Carl
Modérateur
Messages : 10887
Enregistré le : 08 avr. 2007 13:21
Localisation : http://www.doledujura.fr
Contact :

[Nano reseau] L'histoire du début....

Message par Carl » 30 avr. 2007 18:34

retour en 1978...

avec une chose surprenante, tout a commencé sur Commodore... :wink:

la suite sur RetroComputing, rubrique Article, Monsieur Nanoreseau.

Carl

Avatar du membre
fneck
Site Admin
Messages : 13241
Enregistré le : 01 avr. 2007 12:03
Localisation : Drôme Provençale (26)
Contact :

Message par fneck » 30 avr. 2007 19:12

Je me trompe peut être, mais l'article me laisse quand même un arrière-gout de "non-performance". Le travail commence en 1978 pour à peine s'achever en 1985.... et depuis on sait qu'il n'y a pas eu de suite... :(

Non?

Avatar du membre
Carl
Modérateur
Messages : 10887
Enregistré le : 08 avr. 2007 13:21
Localisation : http://www.doledujura.fr
Contact :

Message par Carl » 30 avr. 2007 22:18

fallait rester sur CBM :roll:
Carl

Daniel
Messages : 12240
Enregistré le : 01 mai 2007 18:30
Localisation : Vaucluse
Contact :

Message par Daniel » 01 mai 2007 21:02

fneck a écrit :Je me trompe peut être, mais l'article me laisse quand même un arrière-gout de "non-performance".
L'article ne le dit pas, mais le nanoreseau était à l'époque une très belle réalisation. Outre ses performances techniques remarquables, il avait de multiples fonctions intéressantes, malheureusement très mal exploitées par les logiciels éducatifs de l'époque.
Et comme il fonctionnait exclusivement avec des clients MO5 et TO7, l'arrêt de la micro-informatique Thomson l'a tué.
Daniel
L'obstacle augmente mon ardeur.

Avatar du membre
fneck
Site Admin
Messages : 13241
Enregistré le : 01 avr. 2007 12:03
Localisation : Drôme Provençale (26)
Contact :

Message par fneck » 01 mai 2007 22:30

Daniel a écrit :Outre ses performances techniques remarquables...
Tu veux parler en termes de vitesse?

Avatar du membre
Carl
Modérateur
Messages : 10887
Enregistré le : 08 avr. 2007 13:21
Localisation : http://www.doledujura.fr
Contact :

Message par Carl » 02 mai 2007 13:23

Daniel, connais tu le Picoreseau pour T07/MO5 qui permet de charger un soft sur plusieurs machines mais pas de communiquer entre elles ?

voir l'article que je viens d'ajouter sur le Nanoreseau à l'école

Carl

Daniel
Messages : 12240
Enregistré le : 01 mai 2007 18:30
Localisation : Vaucluse
Contact :

Message par Daniel » 02 mai 2007 23:21

Carl a écrit :Daniel, connais tu le Picoreseau pour T07/MO5 qui permet de charger un soft sur plusieurs machines mais pas de communiquer entre elles ?
Oui, j'ai lu quelques articles et discuté avec des thomsonistes qui le connaissent. Mais c'est resté très confidentiel, car extrêmement loin des performances et des fonctionnalités du nanoréseau. En revanche c'est beaucoup plus simple techniquement.

Pour répondre à Fabien, le nanoréseau a effectivement un taux de transfert élevé comparé à d'autres réalisations de l'époque : debit théorique 62500 octets par seconde, rendement ligne supérieur à 77%, rendement global de 50% pour des messages de 360 octets.

Mais aussi il met en oeuvre des solutions originales et innovantes dans les différentes couches ISO. Au niveau le plus élevé (Application), les plus connues sont le "pillage" de programme ou d'écran d'un poste à l'autre et le partage des ressources du serveur (disquettes et imprimante). Ce sont à peu près les seules utilisées dans les logiciels du plan Informatique pour Tous.

Il en existe d'autres, en particulier le périphérique virtuel NODE, qui permet de lire et d'écrire, donc de dialoguer avec n'importe quel autre poste client du réseau. Pour plus d'informations il faut lire la thèse de Philippe Loosfelt (disponible sur le site serveur87) ou le Manuel Technique du Nanoreseau à http://dcmoto.free.fr/nanoreseau/index.html
Daniel
L'obstacle augmente mon ardeur.

Avatar du membre
Carl
Modérateur
Messages : 10887
Enregistré le : 08 avr. 2007 13:21
Localisation : http://www.doledujura.fr
Contact :

Message par Carl » 02 mai 2007 23:39

Apparement, ils y avaient qlqs soucis avec les goupil III et avec le logiciel de gestion du reseau NR33 d'après l'article " du bon usage du nanoreseau"

carl

SysIPL
Messages : 585
Enregistré le : 09 avr. 2007 19:26

Message par SysIPL » 04 juin 2007 20:56

Daniel a écrit : Et comme il fonctionnait exclusivement avec des clients MO5 et TO7, l'arrêt de la micro-informatique Thomson l'a tué.
En 2002, au cours d'un stage, j'ai été très amusé de voir que Thomson CSF (devenu plus tard Thalès Group), n'avait pas tout a fait jeté le Nanoréseau!

En effet, Thomson a longtemps fabriqué de nombreux systèmes de télécommunications destinées aux armées, dans lesquels le dialogue entre modules s'effectuait à l'époque dans un protocole qui ressemble a s'y méprendre a celui du Nanoréseau ...

Je pense que le protocole du Nanoréseau, bien que rudimentaire, était suffisment simple, et assez robuste pour être implémenté sur du matériel militaire. :?:

Comme quoi, la sauce ne devait pas être si mauvaise que ça :wink:

A+
Fred

Avatar du membre
sir thierry
Messages : 424
Enregistré le : 09 avr. 2007 22:52
Localisation : Proche Toulouse

Message par sir thierry » 04 juin 2007 23:22

Mais faut-il encore que l'armée puisse choisir entre le meilleur, à prix fixé par un budget et voir pour sauver une entreprise national ?

Les choix ne sont pas toujours évident et facile pour la grande muette.
Atari 8 bits Fan - 800XL avec CF , SD & IDE : Made in Home.
Début sur ZX81.

Avatar du membre
balou
Messages : 1809
Enregistré le : 09 avr. 2007 15:51
Localisation : Macon Saone et Loire

Message par balou » 05 juin 2007 07:10

La grande muette a choisi Linux pour la gendarmerie afin de tout maitriser dans son système. Pis un militaire est vite formé, fais ce travail c'est une mission :!: ce n'est pas comme dans d'autre administrations où il faut des heures de formations ...
Jean-Yves votre vg5000 n'est pas fragile
poumabaatwanadoo.fr

Avatar du membre
Teddy
Messages : 337
Enregistré le : 10 avr. 2007 15:48
Localisation : Essone

Message par Teddy » 05 juin 2007 09:32

La gendarmerie est forcée d'avoir des administrateurs compétents pour des raisons de sécurité.

Linux ne coûte rien en terme de licence, mais coûte cher en compétences humaines. Comme la gendarmerie devait de toute façon déjà payer des gars bons, ils font d'une pierre deux coups : économie des licences, indépendance technologique et sécurité.

J'avais été à une conférence ou il y avait un des gendarme responsable de tout ça. Il a insisté sur le fait que l'avantage de l'open source était qu'on pouvait vérifier ce que faisait le code, ce qu'ils ne manquaient pas de faire d'ailleurs :-)

L'utilisation du nanoréseau doit également avoir des avantages certains... Des fois il faut savoir faire simple. J'avais lu sur un forum en cherchant je ne sais plus quoi quelqu'un qui voulait controler ses interrupteurs de lumière par le réseau local, ou chaque interrupteur aurait eu une adresse IP et un système dédié... tout ça pour envoyer un signal allume toi/éteint toi.

Avatar du membre
sir thierry
Messages : 424
Enregistré le : 09 avr. 2007 22:52
Localisation : Proche Toulouse

Message par sir thierry » 05 juin 2007 10:36

Il y a un détail, c'est que le programmeur n'est pas l'utilisateur final.

Connaitre le systeme (à fond) veut dire aussi avoir fait de très longues études .... et open source veut dire aussi code connu de tous ....
Atari 8 bits Fan - 800XL avec CF , SD & IDE : Made in Home.
Début sur ZX81.

Avatar du membre
Carl
Modérateur
Messages : 10887
Enregistré le : 08 avr. 2007 13:21
Localisation : http://www.doledujura.fr
Contact :

Message par Carl » 05 juin 2007 12:24

une grande partie des problémes de sécurité et de malveillances viennent de l'interieur... un post-it avec le logon/pass qui traine sur l'ecran, des listings de compte "user's" à la poubelle, des machines qui ont pour compte root, le login: system et le password :manager ... :roll:

Avatar du membre
Teddy
Messages : 337
Enregistré le : 10 avr. 2007 15:48
Localisation : Essone

Message par Teddy » 05 juin 2007 14:09

Vu en cas pratique sur des comptes administrateurs de parcs de machines assez conséquents :

mot de passe "azerty"
plus subtil : "azertyuiop123"
ou encore "123456"

le post-it est limite superflue quand on vois même de loin la personne taper son pass :-/

Répondre