[The C256 Foenix] L'aventure semble continuer

C'est le lieu des discussions diverses et variées, mais toujours en rapport avec le thème général du forum et dans l'esprit de celui-ci.

Modérateurs : Papy.G, fneck, Carl

Avatar de l’utilisateur
hlide
Messages : 2788
Inscription : 29 nov. 2017 10:23

[The C256 Foenix] L'aventure semble continuer

Message par hlide »

Je croyais que l'aventure était terminée suite à une vidéo expliquant pourquoi l'auteure voulait prendre du large avec son projet.

Mais il semblerait que ce soit toujours d'actualité avec une adaptation du produit et donc de son prix.

C'est par ici : https://c256foenix.com/products/?v=11aedd0e4327

Je le met ici comme une machine 8-bit car le CPU semble avoir un bus de donnée 8-bit.
Avatar de l’utilisateur
6502man
Messages : 11574
Inscription : 12 avr. 2007 22:46
Localisation : VAR
Contact :

Re: [The C256 Foenix] L'aventure semble continuer

Message par 6502man »

Personnellement j'admire le côté technique, après il va falloir du soft pour attiré la foule sur ce projet.
Phil.

www.6502man.com

To bit or not to bit.
1 or 0.
Avatar de l’utilisateur
gob33
Messages : 101
Inscription : 22 mai 2018 15:47

Re: [The C256 Foenix] L'aventure semble continuer

Message par gob33 »

Stefanie Allaire ressort du bois avec un nouveau projet méga-compliqué (encore).

C256 Foenix Gen X

Foenix youtube chanel

Elle a fait une analyse de ses déboires avec le précédent mais ça me convainc pas vraiment.
C'est une CM ou tous les chips possibles sont posés, comment ça peut marcher / se programmer ensemble ?
Avatar de l’utilisateur
gob33
Messages : 101
Inscription : 22 mai 2018 15:47

Re: [The C256 Foenix] L'aventure semble continuer

Message par gob33 »

Dans ses dernières vidéos Youtube, la saga de ses problèmes continue.
En plus elle est optimiste dans ses délais de fabrication toute seule, quand je compare avec le MSXVR, elle est complètement à l'ouest.
Avatar de l’utilisateur
Rhod
Messages : 11888
Inscription : 09 avr. 2007 09:54
Localisation : Orléans
Contact :

Re: [The C256 Foenix] L'aventure semble continuer

Message par Rhod »

Ce genre de projet intéressera très peu de personnes. c'est voué à l'échec.

Le MEGA65, lui s'appuie sur un micro de légende, intouchable pour +95 des gens pour les vrais, pourra s'appuyer sur une communauté ex c64
et même si il est cher, il est parti comme des petits pains. la seconde commande est en cours.
Perso, ça tombe mal, mais je l'aurai pris. En espérant qu'on puisse toujours commander en fin d'année.
Avatar de l’utilisateur
gob33
Messages : 101
Inscription : 22 mai 2018 15:47

Re: [The C256 Foenix] L'aventure semble continuer

Message par gob33 »

Stéphanie Allaire et ses dernières vidéos Patreon.
Qu'est-ce qu'on peut en dire ? Elle s'éparpille sur 3 computers à la fois, plutôt des prototypes en petite série (10 à 50) sujets à révisions futures, une électronique complexe qu'elle semble maitriser je l'espère bien que j'ai un (gros) doute et une rivalité qui pointe avec "8bitsguy" et l'équipe autour du Commander X16. Aussi le choix du 65C816 qui est peu commode en programmation assembleur.

Quelques propos de forum traduits sur le 65816:
jacquesm le 19 novembre 2015
Le 65816 est une bête intéressante.
La raison pour laquelle il s'agit d'une puce intéressante est qu'elle offre une fenêtre sur ce à quoi aurait pu ressembler un « univers alternatif » si Motorola et Intel avaient eu un troisième concurrent viable alors que les guerres des processeurs n'en étaient qu'à leurs balbutiements. Malheureusement, la puce ne s'est jamais retrouvée dans une machine suffisamment répandue et dotée d'un matériel suffisamment puissant pour que son potentiel soit visible. Et c'est dommage car il avait des fonctionnalités assez astucieuses, le processeur auquel il est le plus facile de comparer était le 80286.


cmrdporcupine le 19 novembre 2015
Une autre chose intéressante est basée sur ce que Sophie Wilson a dit à propos du développement d'ARM, il semble que WDC ne voulait tout simplement pas vraiment participer à la bataille 16/32 bits. Je pense que le 65816 a été développé à la demande de Woz/Apple, comme une sorte de successeur 16 bits du 6502, pas plus. Le bus multiplexé pour qu'ils puissent s'adapter au DIP 40 broches, le bus de données 8 bits, le compteur de programme 16 bits, tous limitaient la possibilité qu'il soit jamais en concurrence avec les plates-formes 68k ou x86.

Je suis sûr que WDC aurait pu développer un tel concurrent. Il est intéressant de noter que même maintenant, ils ne l'ont pas fait. Apparemment, ils vendent toujours des millions de dollars de cœurs 65xx chaque année, je ne sais pas pourquoi ils n'ont jamais fabriqué un véritable 6502 16 ou 32 bits.


bryanlarsen le 19 novembre 2015
Oui, si le 65816 (ou quelque chose de similaire) sortait en 1978 (la même année que 8086, 6809 et 68000), nous serions probablement dans un monde très différent. À la fin des années 70, l'Apple II était la machine commerciale dominante, car c'était la meilleure machine pour exécuter Visicalc. Mais dans les années 80, Lotus 1-2-3 sur PC a complètement démoli Visicalc, et l'hégémonie IBM PC a commencé.

Bien sûr, étant donné à quel point Apple a foiré l'Apple III, il est peu probable que même le 65816 ait pu le sauver.


Edix le 19 novembre 2015
Question: qu'est-ce que vous trouvez exactement de bien dans le 65816 ? Parce que je ne connais pas grand chose au 65816 mais je n'en vois pas vraiment l'intérêt, même par rapport au 8086.

Le 65816 avait encore moins de registres à usage général que le 8086, le truc de la page directe semble être une douleur dans le cul à utiliser manuellement et un cauchemar pour les compilateurs et le jeu d'instructions était déjà aux prises avec une rétrocompatibilité plutôt maladroitement implémentée avec le 6502 (définissez ces deux indicateurs de processeur et maintenant vous utilisez un processeur 8 bits au lieu d'un 16 bits !)


cmrdporcupine le 19 novembre 2015
D'après ce que je comprends, l'avantage du 65xx par rapport au 8008/8080, et le Z80 à l'époque était a) un prix et b) une efficacité de cycle bien meilleure et c) une réponse d'interruption plus rapide. Le 6502 pouvait souvent faire en 1 cycle ce qu'un Z80 prenait 4 cycles pour faire. Une lecture ou une écriture de mémoire 8 bits correspondait à 1 cycle. Pour les ordinateurs personnels 8 bits principalement utilisés pour les graphiques et les jeux, c'est cool car vous avez de bonnes performances par dollar.

Je suppose que 65c816 a conservé cette vitesse et sa simplicité et a offert un chemin de mise à niveau. Mais seuls l'II GS et le SNES l'ont utilisé.

La page directe est plutôt cool si l'on considère que le coût d'un accès mémoire était de 1 cycle. Il s'agit donc effectivement de 256 registres supplémentaires (bien qu'il n'y ait toujours qu'un seul ALU).


cmrdporcupine le 19 novembre 2015
Il aurait été intéressant qu'Atari ou Commodore aient continué leurs lignes 8 bits sur le '816 au lieu de courir après le 68k.

Un 65c816 avec le chipset Amiga/Lorraine de Jay Miner aurait été le successeur naturel de la série Atari 8 bits.

J'ai l'impression que l'Apple IIGS a été délibérément handicapé par la pression des partisans Jobs/Mac chez Apple. Il aurait pu sortir avec une horloge plus haute et être un concurrent.


protomythe le 19 novembre 2015
Je pense que le 68000 était une bien meilleure architecture que le 65816. Il était plus agréable à programmer et avait des registres 32 bits, ce qui était probablement le résultat du fait qu'il n'était pas vraiment un successeur compatible ISA du 6800 ou du 6809. Peut-être que si WDC avait construit un Successeur 32 bits du 6502 au lieu d'un 16 bits avec quelques problèmes de performances étranges, cela aurait été plus intéressant.

J'aurais aimé que quelque chose ait évolué afin que nous puissions avoir quelque chose pour propulser le marché des PC bas de gamme dans la gamme de prix d'origine 6052.


setpatchaddress le 20 novembre 2015
Un concurrent pour quoi, cependant?

Aussi soigné qu'il était (je m'en souviens avec émotion - j'adorerais m'en acheter un maintenant), l'II GS était une distraction et une impasse. La division Apple II avait toujours manqué de ressources, et l'II GS était trop petit, trop tard.

Il suffit de le voir du point de vue de la puissance de calcul brute : en 1986, il était clair que vous aviez besoin de plus de capacités d'adressage 16 bits d'ici la fin de la décennie.


cmrdporcupine le 19 novembre 2015
Le plus gros problème avec la puce de mon point de vue est que le registre du compteur de programme est toujours limité à 16 bits, ce qui nécessite donc une segmentation du code en morceaux de 64k.

De même, je crois que la "page directe" (identique à la page zéro du 6502, mais relocalisable, comme dans le 6809) est limitée à la première page, les 64k de mémoire les plus bas.

Malheureusement, ce n'est pas une architecture pour laquelle un compilateur C est un choix naturel.


protomythe le 19 novembre 2015

Le 65816 était un peu une puce étrange, je me souviens que c'était un peu pénible à programmer sur le II GS par rapport au 6502. Il a fait son entrée dans le Super NES, donc il avait du volume.
Acorn avait à l'époque étudié des processeurs plus puissants dans la lignée du 6502 et ils n'avaient trouvé rien de bien, d'ou leur création du ARM.
Une autre option pour la version du C256 foenix avec un FPGA serait de mettre un core processeur virtuel compatible comme le 65GZ032 ou le 65m32 (il y en a d'autres)
Dernière modification par gob33 le 07 août 2022 23:05, modifié 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
hlide
Messages : 2788
Inscription : 29 nov. 2017 10:23

Re: [The C256 Foenix] L'aventure semble continuer

Message par hlide »

Tu fais définitivement une fixation sur Stéphanie. Laisse la vivre de sa passion. Ce qu'elle fait techniquement est bien plus intéressant que de faire un énième "ordinateur" à base de PI.
Avatar de l’utilisateur
gob33
Messages : 101
Inscription : 22 mai 2018 15:47

Re: [The C256 Foenix] L'aventure semble continuer

Message par gob33 »

Discussion 08/2022 sur le progrès du(des) C256 foenix et du X16.
Je ne ferai aucun commentaire bien que je me sois tapé les 1h40 (un Pi est moins cher et plus puissant qu'un FPGA).
Répondre