"C'était jaune" / Chimie inside - 8 ans plus tard

Placez ici vos trucs et astuces, étalez sans retenue votre savoir-faire et votre science qui va nous permettre de redonner une apparence neuve et fonctionnelle à nos bouzes.

Modérateurs : Carl, Papy.G, fneck

Jacobert

Retrobright: DANGER à moyen terme (4 ans)

Message par Jacobert » 01 déc. 2017 00:14

[edit modo] ci-dessous un témoignage anonyme via la rubrique "De passage"[/edit]

Bonjour,

plutôt que de décrire les raisons et les causes ( :!: ), je vous propose de les y découvrir:

https://deskthority.net/keyboards-f2/re ... t6084.html :shock:

hlide
Messages : 772
Enregistré le : 29 nov. 2017 10:23

Re: "C'était jaune" / Chimie inside - 8 ans plus tard

Message par hlide » 01 déc. 2017 10:37

Je connaissais déjà le lien http://www.classic-computers.org.nz/blo ... porary.htm et c'est effectivement à celui-ci que je me référais pour les photos constituants des "preuves" contradictoires (ok, je mets des parenthèses car on peut leur dire tout ce que l'on veut).

Bref, si on se reporte à la fin, on lit :
The original damage from light causes degraded or free bromides throughout the case from the fire retardants. Retr0Bright only takes these away from the surface layer. However these bromides can migrate fairly freely through the polymer. They don't need light to do this. Migration is probably accelerated in hot conditions. These pre-existing bromines from the original damage migrate to the top and within a few years the surface is yellowed again. The rate of the regression depends on the inital extent of yellowing (the more yellowed, the more bromides down deep), heat exposure and the nature/quality of the plastics.
Donc on parle bien d'extraction des Bromines en surface et le rejaunissement serait lié à une migration du reste des bromines vers la surface dans le temps selon des facteurs aggravants. Suivant cette logique, des retr0brights successifs devraient diminuer le jaunissement sauf si la bromine priviligie la surface auquel cas il faudra attendre qu'elle soit presque complètement extraite du plastique ! pour les cas des touches de Thomson, se pourrait-il que la quantité de bromine soit moindre et/ou que le type de plastique retarde la migration ? foutue norme de l'époque...

Avatar du membre
fneck
Site Admin
Messages : 12562
Enregistré le : 01 avr. 2007 12:03
Localisation : Drôme Provençale (26)
Contact :

Re: "C'était jaune" / Chimie inside - 8 ans plus tard

Message par fneck » 01 déc. 2017 12:09

Je connais aussi ce blog, c'est le travail d'un grand collectionneur et il contient énormément d'articles de qualité. Dans le cas présent, nul doute qu'il y a un nouveau jaunissement dans le temps, mais il faut admettre aussi que ses photos sont de piètres qualités, en intérieur et avec flash ce qui donne toujours un aspect jaunasse!

Il me semble aussi qu'il y a une certaine quantité de brome à retirer pour obtenir un état stable, et cela dépend bien entendu de la constitution du plastique au départ. L'exemple que je cite souvent est celui de certains clavier dont les touches jaunissent de façon différentes alors qu'a priori elles ont été exposées de la même manière à la lumière ou la chaleur :|

Ensuite même si on constate un nouveau jaunissement, ce qui est faux est de dire que ça jaunit plus qu'avant ou plus vite qu'avant. Je crois simplement que le processus continue son action... Alors, faut-il pour autant ne rien faire? Libre à chacun de faire son choix.

J'ai refait un montage avec trois photos du VIC20 de 2009 et 2017 mais en corrigeant la luminosité afin d'obtenir un fond blanc à peu près identique :

Image

Avatar du membre
fneck
Site Admin
Messages : 12562
Enregistré le : 01 avr. 2007 12:03
Localisation : Drôme Provençale (26)
Contact :

Re: "C'était jaune" / Chimie inside - 8 ans plus tard

Message par fneck » 02 déc. 2017 10:25

hlide a écrit :
01 déc. 2017 10:37
Je connaissais déjà le lien http://www.classic-computers.org.nz/blo ... porary.htm et c'est effectivement à celui-ci que je me référais pour les photos constituants des "preuves" contradictoires (ok, je mets des parenthèses car on peut leur dire tout ce que l'on veut).
J'ai essayé de comprendre ce qui pouvait expliquer une telle différence quelques années après un traitement. Dans l'exemple cité par Hlide, j'ai recherché comment le retrobright avait été réalisé. On retrouve le détail sur cette autre page http://www.classic-computers.org.nz/blo ... recipe.htm

:!: Attention, ce qui suit n'est qu'une hypothèse de travail, je n'ai rien vérifié :!:

Je vois sur cette page que la concentration d'H2O2 utilisée était de 6% :
A weak solution of Hydrogen Peroxide (H2O2) at 6% concentration (dilute if necessary. Six percent to 12% solutions can be found at pharmacies and hairdressers)
Ensuite le temps d'exposition était de 48h00 sous lampe UV (ou peut-être sous en mauvais soleil en Nouvelle-Zélande selon ses propres dires sur une autre page) :
Paint onto yellowed cases (remove the computer inside first, of course), leave in bright sunlight or (preferably) under a UV light for 48 hours or until entirely de-yellowed. Re-apply the paste when necessary to prevent it drying out.

En fait tout cela est très différent de ce que j'ai fait moi. Pour le VIC 20 par exemple, j'avais utilisé une concentration de l'ordre de 18% soit trois fois plus forte et je travaille de préférence en plein soleil (pour les détail voir ici). Les différents essais que j'ai fait m'on indiqué que la réaction au soleil est beaucoup plus forte et rapide qu'avec une lampe UV. D'ailleurs je doute qu'au bout de 48h00 il y ait encore une once de produit actif dans sa solution surtout avec 6% au départ. Ok il précise qu'il remet du produit si ça sèche mais on ne connait pas la fréquence.

Voila, ce n'est qu'une hypothèse pour alimenter le débat, le fait étant quand même que mes résultats sont durables dans le temps, il y a donc une explication rationnelle à trouver.

Si quelqu'un ayant constaté un re-jaunissement sur une pièce qu'il a traité pouvait nous indiquer les conditions du traitement.

Notator
Messages : 450
Enregistré le : 09 août 2015 20:13
Localisation : Lyon

Re: "C'était jaune" / Chimie inside - 8 ans plus tard

Message par Notator » 02 déc. 2017 10:51

On peut aussi supposer (le témoignage anonyme évoque ce point) que plus le plastique est jaune avant traitement, plus le brome a migré en surface, et que donc la concentration de ce qui reste 'dans la masse' est moindre.

Donc il est possible que plus un plastique est jaune avant traitement, plus celui-ci a des chance d'être durable dans le temps.

Avatar du membre
Carl
Modérateur
Messages : 10435
Enregistré le : 08 avr. 2007 13:21
Localisation : http://www.doledujura.fr
Contact :

Re: "C'était jaune" / Chimie inside - 8 ans plus tard

Message par Carl » 03 déc. 2017 16:53

Notator : Je trouve que c'est assez bien résumé...

En deux mots : avant que le brome ne migre en surface du polymère...il faut que le retardateur de flamme "Tetrabromobisphenol A" se décompose et c'est un processus long...sachant qu'il y a environ 0.1 à 0.5% de TBBPA par kilogramme d'ABS, cela en fait du brome en perspective à éliminer... donc rien d’étonnant que parfois il fasse refaire un traitement...
Carl

Jacobert

Retrobright, retour d'expériences

Message par Jacobert » 14 déc. 2017 22:56

Je lisais sur MacGénération qu'Anthony a fait l'expérience et n'a pas été convaincu (Collectionneurs, affichez vous !. Un autre avait un avis plus mitigé: certaines pièces sont restées "blanches", d'autres ont jauni.
Bref, ça conforte l'idée qu'un ou plusieurs éléments sont à l'origine du jaunissement.

Mais on ne connait pas l'impact d'un point de vue solidité, surtout après disparation de ces agents chimiques.

Avatar du membre
Papy.G
Modérateur
Messages : 1839
Enregistré le : 10 juin 2014 13:40
Localisation : Haute-Garonne/Gers

Re: "C'était jaune" / Chimie inside - 8 ans plus tard

Message par Papy.G » 15 déc. 2017 11:05

Jacobert a écrit :
14 déc. 2017 22:56
Mais on ne connait pas l'impact d'un point de vue solidité, surtout après disparation de ces agents chimiques.
Je pense qu'il serait très compliqué de faire une étude précise, en l'absence des informations concernant la concentration d'additifs dans telle ou telle pièce. Plutôt que d'essayer d'étayer des hypothèses qui, dès la base, ne pourront s'appuyer sur des bases concrètes et précises, je me contente, comme indiqué plus haut, de considérer que, de toutes façons, le temps seul suffit à altérer les propriétés des matières plastiques. Par conséquent, je déjaunis quand je le juge nécessaire, mais par sécurité, et suite à mésaventure (décoloration), je ne le fais plus qu'à l'eau et au soleil.
jvernet a écrit :
30 nov. 2017 14:48
C'est pas faux non plus. Récemment, en ouvrant un DuoDock Apple, non jauni, et non traité, j'ai eu la surprise de voir les clips en plastique et les flancs céder. C'est 2 gros clips que tu appuis avec les pouces à l’intérieur, l'index sur les flancs extérieur. Paf, tout a cassé, et pourtant, j'ai à peine appuyé....
Le clip de verrouillage du clavier sur l'écran sur les minitels ABCD Alcatel repose sur l'élasticité du plastique, il est souvent cassé, à voir si c'est bien arrivé en utilisation "normale", car on peut aussi le tirer vers l'extérieur, ce qui n'est pas prévu, et probablement fatal, si l'on insiste alors. Sur un lot de quatre ou cinq, récupéré dans une école, seulement un était encore présent.
Soyez exigeants, ne vous contentez pas de ce que l'on vous vend.
Demandez-en plus, ou faites-le vous-même.

Avatar du membre
Carl
Modérateur
Messages : 10435
Enregistré le : 08 avr. 2007 13:21
Localisation : http://www.doledujura.fr
Contact :

Re: "C'était jaune" / Chimie inside - 8 ans plus tard

Message par Carl » 15 déc. 2017 13:43

Vu sur le forum Mac cité ci-dessus : une personne se pose la question à propos du mirror pour nettoyer les plastiques...la personne a du mal comprendre que ce n'est que du nettoyage par micro abrasion...

Pour l'origine du jaunissement, je pense que nous en avons suffisamment discuté avec Merlin dans ce forum...mais faut il encore prendre le temps de lire tout ce qui a été écrit sur le sujet....

Répondre