DCMOTO sur Raspberry Pi 3

Couvre tous les domaines de l'émulation ou de la virtualisation ainsi que les discussions sur les divers outils associés.

Modérateurs : Carl, Papy.G, fneck

Avatar du membre
gob33
Messages : 8
Enregistré le : 22 mai 2018 15:47

Re: DCMOTO sur Raspberry Pi 3

Message par gob33 » 23 mai 2018 01:35

J'estime que le prix de 115 EUR (Udoo x86 Basic) ou 160 EUR (Udoo x86 Advanced) ne doit plus vous gèner beaucoup à vos âges maintenant.
La différence est normale vu la production du Pi3 en millions d'exemplaires. Et avec un port SATA en plus.
Wine rajoute une couche d'émulation évidement peu visible sur un processeur à +2GHz et une dépendance à ses bugs de versions.
Bien sûr, on peut aussi utiliser un vieux PC All-in-One dédié pour un peu moins cher.
L'intérêt de la Udoo est d'avoir un PC compact sur carte supportant la plupart des émulateurs pour faire un bartop ou un media center 4k.
La licence Win7, euh...

UDOO X86 vs Raspberry Pi 3: a close comparison

Autre chose en passant, impossible d'utiliser dcmoto dans un frontend lanceur de jeux (Launchbox, Hyperspin, Emulation Station,...)
En effet, la plupart des lanceurs définissent un émulateur associé à un jeu + une ligne de paramètres comportant les options (du type : -f toto.dsk -A toto.bas). Cela permet directement de choisir une image disque et le programme à exécuter immédiatement.
Mais il n'y a pas de possibilité de passer les options du tableau par la ligne de commande pour auto-configuration au démarrage.
Modifié en dernier par gob33 le 24 mai 2018 18:08, modifié 5 fois.

Zaxxon
Messages : 338
Enregistré le : 22 mai 2013 01:10
Localisation : Paris / Eure

Re: DCMOTO sur Raspberry Pi 3

Message par Zaxxon » 23 mai 2018 03:43

Personnellement, je continue à dire qu'il faut l'utilité pour ce genre de carte au vu de son prix. Pour ma part, j'ai fait mon choix. Pour moins cher j'ai eu une tablette 8 pouces et Intel Atom X5, avec écran 1200p (et output hdmi). Et pour faire un media center performant, je passerais plus par un boitier mini itx et une architecture pc pour quasiment le même prix.

Par contre le raspberry PI est une superbe petite machine pour 30 euros donc ce n'est pas du tout le même rapport qualité/prix qui en plus d'être un ordinateur nous permet de bricoler pas mal de choses. Et ce que j'apprécie c'est la communauté hyper active, et les infos qu'on trouve dessus à la différence d'autres cartes alternatives (j'ai aussi du Orange pi, performantes mais...).

Quant à dcmoto, si il ne te convient pas, rien ne t'oblige à l'utiliser et je plains Daniel qui propose un émulateur sympathique (en plus des versions opensource dcmo5, dcto8 etc... ) gratuitement de devoir expliquer à chaque fois et que certaines personnes lui sautent dessus dès qu'on parle de dcmoto.

Le sujet du post est Exagear /Wine sur Raspberry pi, et tout ça reste hors sujet à mon avis.

A ce propos, Carl as tu testé l'émulation USB autre que la mémoire de masse? ça pourrait être sympa de pouvoir brancher des graveurs d'eproms, de mcus sur Raspberry en utilisant des softs windows :-)
Thomas,

Daniel
Messages : 10553
Enregistré le : 01 mai 2007 18:30
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: DCMOTO sur Raspberry Pi 3

Message par Daniel » 23 mai 2018 08:44

gob33 a écrit :
23 mai 2018 01:35
Autre chose en passant, impossible d'utiliser dcmoto dans un frontend lanceur de jeux (Launchbox, Hyperspin, Emulation Station,...)
C'est volontaire. Les ordinateurs Thomson ne sont pas des consoles de jeu, il faut faire l'effort de lire la notice pour les utiliser.
De plus il y a tellement de procédures différentes pour lancer un jeu qu'il serait difficile de les automatiser toutes.
Daniel
L'obstacle augmente mon ardeur.

Avatar du membre
gob33
Messages : 8
Enregistré le : 22 mai 2018 15:47

Re: DCMOTO sur Raspberry Pi 3

Message par gob33 » 23 mai 2018 12:22

Je connais pas d'autre émulateur Thomson suffisamment complet que Dcmoto donc ça ne peut que me convenir en l'absence d'autre solution.
Le problème: c'est pas conçu nativement pour du Raspberry Pi Linux mais pour du x86 Windows.
J'ai pas envie de construire une usine à gaz d'émulateur dans un émulateur Wine buggé comme vous le reconnaissez au début du sujet, juste parce que le Raspberry est à la mode.
Le prix je m'en fous du moment que ça s'installe et tourne nickel.

@Daniel: L'Amstrad CPC, le Commodore 64 et autres 8 bits ne sont pas des consoles non plus mais on les passe sous Hyperspin, Launchbox, Retropie, ... mais pas les Thomson totalement absents et c'est là un problème.

Avatar du membre
gob33
Messages : 8
Enregistré le : 22 mai 2018 15:47

Re: DCMOTO sur Raspberry Pi 3

Message par gob33 » 24 mai 2018 14:53

Donc, voilà à quoi ressemblerait un Thomson moderne au lieu d'une solution Raspberry Pi:
UCase métal mat ou brillant à ~25EUR avec emplacement DD (full 132 x 92.5 x 60mm) ou pas (basic)
Dcmoto tournera dessus sans problème de bug ou de vitesse.

ucase_full__3732.jpeg
ucase_full__3732.jpeg (58.8 Kio) Vu 266 fois

Avatar du membre
gob33
Messages : 8
Enregistré le : 22 mai 2018 15:47

Re: DCMOTO sur Raspberry Pi 3

Message par gob33 » 26 mai 2018 02:09

Il y aurait aussi la possibilité d'utiliser une UP Board moins chère sous Windows 10 uniquement.
La carte récente semble avoir des problèmes de driver d'après leur forum.
Au format de la Raspberry mais avec un Intel Atom x5.
Déclinée aussi en version "squarred" plus puissante. Beaucoup de variantes.

hlide
Messages : 411
Enregistré le : 29 nov. 2017 10:23

Re: DCMOTO sur Raspberry Pi 3

Message par hlide » 26 mai 2018 07:57

Carl a écrit :
22 mai 2018 23:36
Par contre une licence Windows 10 n’est pas à 15$...
En fait, tu peux en trouver à moins de 10 € sur Amazon (pareil pour Office). J'en ai acheté un pour voir et je n'ai pas eu de problème ni à l'installer ni à faire les mises-à-jour "quotidiennes".

hlide
Messages : 411
Enregistré le : 29 nov. 2017 10:23

Re: DCMOTO sur Raspberry Pi 3

Message par hlide » 26 mai 2018 09:34

/off-topic: ON

Sinon pour revenir à la RPI3... j'en ai une. Une grosse daube. Attendez, je suis d'accord qu'elle a son utilité et que beaucoup d'entre vous en soient contents. Je pousse juste ma gueulante par rapport au foutage de gueule sur la partie "innovation" et sur la publicité "64-bit" à sa sortie.

Moi qui voulait faire du AARCH64...

Tout est bridé dans le RPI. Ce sont les rois de la bridouille (bidouille consistant à brider une architecture supposée innovative pour optimiser les coûts). Vu le prix, on ne pouvait pas s'y attendre à moins, c'est vrai.

Je passe sur les goulots d'étranglement constatés sur les I/O - en particulier l'Ethernet et l'USB : particulièrement naze pour une solution de NAS.

Je passe sur la température et le throthling constatés sans solution de refroidissement à la fréquence anoncée.

Vous noterez que c'est toujours limité à 1 Go. Pour cause de rétro-compatibilité ? que nenni ! c'est parce que le SOC est toujours limité à un 1 Go (de souvenir, ce serait lié à Video Core IV).

Savez-vous que les binaires sont en ARMv6 (ISA 32-bit) alors que les RPI2 et 3 sont compatibles avec ARMv7 (ISA 32-bit) ? ben ouais, même image pour tous : nivellation par le bas.

Pire, le RPI3 est capable de tourner an ARMv8 (64-bit) mais ils ne font rien pour que ce soit possible (oui, mais quand même, c'est des processeurs 64-bit donc plus performants - foutu marketing à la noix). Pourquoi ? parce que des composants comme le Video Core IV dont le firmware ne fonctionne qu'en 32-bit (ben oui, on ne va pas refaire un Video Core N+1 parce c'est un très gros coût en R&D, en production à faire répercuter sur le SOC). Et pourtant s'ils passaient réellement en ARMv8, ils pourraient s'énorgueillir de bien meilleures performances : 64-bit ARM (Aarch64) Instructions Boost Performance by 15 to 30% Compared to 32-bit ARM (Aarch32) Instructions.

Alors oui, il y a des versions Linux 64-bit - mais sans accélération hardware graphique.

Personnellement, je n'attends pas grand chose en terme d'innovation de la RPI 3b+ sortie récemment.

/off-topic: OFF

Répondre