[Tuto] Les soudures à l'étain...

Pas de discussions dans cette catégorie, simplement des réponses à des questions précises et/ou récurrentes.

Modérateurs : Papy.G, fneck, Carl

Jacobert
Messages : 76
Enregistré le : 18 janv. 2018 23:30
Localisation : Paris

Re: [Tuto] Les soudures à l'étain...

Message par Jacobert » 03 févr. 2020 23:24

Xavier_AL a écrit :
03 févr. 2020 22:14
Je me suis posé la question… et j'en suis arrivé à la même conclusion que Totor.

Le choque thermique sur la panne n'est pas anodin.
Pour la panne c'est l'équivalent d'un "trempage" à chaque nettoyage.

De plus, l'éponge humide fait chuter la température de la panne, et il faut attendre sa remontée en température.
Humm! Pas sûr, il faudrait mesurer la température de l'eau et du matériau.
L'air ambiant refroidit la panne, par définition.

L'eau m'a l'air plus "uniforme" que son équivalent de boule en copeau.

Avatar du membre
Xavier_AL
Messages : 830
Enregistré le : 06 déc. 2017 20:30

Re: [Tuto] Les soudures à l'étain...

Message par Xavier_AL » 04 févr. 2020 00:33

En même temps, il y a les adorateurs des "Pioushis" et de l'odeur d'éponge brulée…
Qu'aucun argument ne pourra convaincre.
:lol:

Avatar du membre
Xavier_AL
Messages : 830
Enregistré le : 06 déc. 2017 20:30

Re: [Tuto] Les soudures à l'étain...

Message par Xavier_AL » 04 févr. 2020 01:00

Pour illustrer le bon geste de soudure, un petit dessin: :o
soudure2.jpg
soudure2.jpg (29.2 Kio) Vu 162 fois
donc, créer une réserve au pied de la soudure, puis effectuer un apport d'étain sur la partie à souder, en remontant avec la panne.
z.JPG
z.JPG (15.01 Kio) Vu 157 fois
z2.JPG
z2.JPG (17.02 Kio) Vu 157 fois
Le tout très rapidement, sans insister sur la patte du composant, car cela risque de l'endommager, de décoller des pistes ou des pastilles!

Bon, on a tout dit, car à priori il n'y avait pas grand chose à dire.

Mais n'oubliez pas que trop de soudure (en boulle par exemple) peut provoquer les courts-circuits et des soudures sèches (dessin 3 et 4) cachées.

Attention aussi aux projections de soudure, un fer à souder/circuit-imprimer, ne se tapent pas. Préférez la pompe à dessouder à la place.

Jacobert
Messages : 76
Enregistré le : 18 janv. 2018 23:30
Localisation : Paris

Re: [Tuto] Les soudures à l'étain...

Message par Jacobert » 04 févr. 2020 22:52

Xavier_AL a écrit :
04 févr. 2020 00:33
En même temps, il y a les adorateurs des "Pioushis" et de l'odeur d'éponge brulée…
Qu'aucun argument ne pourra convaincre.
:lol:
Merci pour les dessins explicatifs. C'est ce qu'il manquait.

Par contre, pas d'accord avec Pioushis :mrgreen: Tu mets de l'eau chaude et le choc thermique est amoindri.
Et l'éponge ne brûle pas :shock:, enfin pas dans ces conditions.
Pour convaincre, il faudrait dire comment il peut y avoir un choc thermique avec de l'eau et pas avec un matériau, les 2 éléments ayant des températures égales.

Avatar du membre
Xavier_AL
Messages : 830
Enregistré le : 06 déc. 2017 20:30

Re: [Tuto] Les soudures à l'étain...

Message par Xavier_AL » 04 févr. 2020 23:40

Salut Jacobert,

:lol:

Bon, la dynamique de l'entropie thermique est un Art !

Le transfère thermique entre un solide ou un liquide dépend de sa densité, mais aussi de sa structure moléculaire.

Température de fusion...
ETAIN: 232 °C
PLOMB: 327 °C
ARGENT: 961 °C
A même température, l'eau va dissiper beaucoup plus de calories, car son point de vaporisation et très bas.
L'eau boue aux alentours de 100° et la panne amorce un effet de vaporisation en faisant passer l'eau de l'état liquide à un état de vapeur. En revanche si l'on passe de l'état solide "glace" à l' état de vapeur, donne une réaction de sublimation.

Ce processus provoque outre l'auto-ventilation, la vaporisation des molécules d'eau, mais aussi une aspiration calorifique abondante dispersée dans cette fragmentation.

L'huile ayant une température de vaporisation plus grande, l'absorption calorifique est moins grande que l'eau.
Un métal, lui se vaporise à des milliers de degrés et son absorption très lente, tout dépend de son point de fusion.
Voilà pourquoi l'éponge fait "Pioushis" et les copeaux … un honteux et pitoyable silence.

Et dis toi bien qu'une éponge naturelle brûle très bien (même mouillée), en synthétique elle fond.

… Oui, effectivement, sur ce coup là, un petit dessin s'impose, mais Bon… y a plein de gents qui lisent ce forum et on va passer pour des "Théoriciens de crottes de nez"... mais, sur ça aussi je peux faire un tuto !

Jacobert
Messages : 76
Enregistré le : 18 janv. 2018 23:30
Localisation : Paris

Re: [Tuto] Les soudures à l'étain...

Message par Jacobert » 09 févr. 2020 11:36

Merci pour cette explication claire. J'avais vu, je ne sais plus où pas des copeaux pour permettre le nettoyage de la panne, une pierre (de dimension éponge) et tout le monde en était content. Je crois que c'était de la céramique.

:?: Sur le site des fers chinois, je n'ai pas vu de mention "thermorégulé".

Notator
Messages : 493
Enregistré le : 09 août 2015 20:13
Localisation : Lyon

Re: [Tuto] Les soudures à l'étain...

Message par Notator » 10 févr. 2020 11:33

Totor le Butor a écrit :
02 févr. 2020 16:17
J'en ai acheté un similaire pour 7,5 e avec 10 pannes et j'en suis assez content, par contre j'ai très vite remplacé le cordon secteur avec terre trop rigide et trop lourd par un cordon scindex sans terre (c'est pas bien :lol: !) beaucoup plus souple.
Bonne remarque : à l'usage on se rend vite compte que c'est important en terme de confort d'avoir un fer avec un cordon souple, sinon on est vite gêné dans ses mouvements.
A ce tire, les Weller sont exemplaires.

Répondre