Expériences musicales sur les mainframes françaises

Reservé aux monstres et dinosaures de plusieurs dizaines de kilos minimum, aux serveurs ou aux stations de travail.... bref c'est une catégorie dédiée au matériel pro.

Modérateurs : Carl, Papy.G, fneck

__sam__
Messages : 3991
Enregistré le : 18 sept. 2010 12:08
Localisation : Brest et parfois les Flandres

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par __sam__ » 15 juil. 2016 10:36

Notator a écrit :Chacun est bien sûr libre d'utiliser son temps à sa guise, mais je comprends mal l'intérêt de consacrer beaucoup de temps et d'énergie à se démener à essayer de restituer de façon acceptable de la musique avec des moyens aussi rudimentaires, alors que des moyens actuels permettent un excellent rendu sonore plus facilement. Ca me dépasse. :|
C'est une question d'art. Regarde par exemple ce que font les artistes comme Tristan Perish ou [url=http://mister_beep.republika.pl]Mister Beep[/url]. Donc comme c'est de l'art, on ne discute pas les gouts ou les couleurs. :wink:

Cela dit pour une description détaillée de la musique 1bit, il y a cet article de shiru: http://shiru.untergrund.net/1bit/pivot/entry.php?id=118.

Le 1bit, c'est un art, une culture. On y adhère ou pas, chacun fait comme il veut.
Samuel.
A500 Vampire V2+, A1200(030@50mhz/fpu/64mb/cf 8go),
GVP530 (MMU/FPU) h.s., R-Pi, TO9, TO8D, TO8. New Teo 1.8.4 8)

Avatar du membre
utz
Messages : 36
Enregistré le : 12 juil. 2016 14:10
Localisation : Amsterdam
Contact :

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par utz » 15 juil. 2016 11:31

Euh oui, mon intérêt est dans la préservation. Nul doute que vous aurez besoin d'une certaine disposition pour profiter de ce genre d'art, mais il n'y a pas besoin de discuter de la qualité de celui-ci.

Mais pour tous ceux qui peuvent profiter de ces sons bruts du passé, je vais laisser cette pièce ici, codé par un soldat stationné au Vietnam en 1970 sur un UNIVAC 1050-II des années 60:

https://www.youtube.com/watch?v=X6F7qwa5TZg


Pour certains, ce sera le bruit juste brute (et c'est ok). Pour moi, une chose de la beauté absolue.


laurel , je suis très intéressé par les développements sur Apple I, en France ou ailleurs. Je suis sûr qu'on l'a utilisé comme tu le dites, mais je ne l'ai pas été en mesure de trouver des informations vérifiables sur le moment. Si tu trouve tout matériel (articles de magazines, le code source, les enregistrements), s'il te plaît laisse-moi savoir.

Notator
Messages : 415
Enregistré le : 09 août 2015 20:13
Localisation : Lyon

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par Notator » 15 juil. 2016 12:26

__sam__ a écrit : C'est une question d'art.
...
Donc comme c'est de l'art, on ne discute pas les gouts ou les couleurs. :wink:

Le 1bit, c'est un art, une culture. On y adhère ou pas, chacun fait comme il veut.
Je cherchais à comprendre, je vois que je n'aurai pas de réponse rationnelle.

La caution de l'art, c'est un prétexte commode pour pouvoir faire tout et n'importe quoi...

Dans les cas extrêmes, ça donne ça :
http://www.art-mode-design.com/artists- ... nzoni.html

Je vous laisse continuer, tranquillement... :wink:

__sam__
Messages : 3991
Enregistré le : 18 sept. 2010 12:08
Localisation : Brest et parfois les Flandres

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par __sam__ » 15 juil. 2016 13:04

Il y a de l'art et du cochon, et le dernier truc que tu montres c'est carrément porc :mrgreen:

Mais le 1bit ca n'atteint pas forcément le degré de WTF des oeuvres décalées de la FIAC ou autre trucs type fontaine de Duchamp ou autre bleu de Klein (dont le dépôt à l'INPI est considéré en soit comme une oeuvre à proprement parler) :shock: .
Samuel.
A500 Vampire V2+, A1200(030@50mhz/fpu/64mb/cf 8go),
GVP530 (MMU/FPU) h.s., R-Pi, TO9, TO8D, TO8. New Teo 1.8.4 8)

Avatar du membre
utz
Messages : 36
Enregistré le : 12 juil. 2016 14:10
Localisation : Amsterdam
Contact :

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par utz » 15 juil. 2016 13:24

Eh bien, la merde géante de Paul McCarthy est pas mal du tout :mrgreen:


Avatar du membre
farvardin
Messages : 356
Enregistré le : 27 déc. 2014 16:07
Contact :

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par farvardin » 15 juil. 2016 19:45

Notator a écrit : C'est peine perdue, mais il m'est difficile de ne pas exprimer ce que je pense.
Chacun est bien sûr libre d'utiliser son temps à sa guise, mais je comprends mal l'intérêt de consacrer beaucoup de temps et d'énergie à se démener à essayer de restituer de façon acceptable de la musique avec des moyens aussi rudimentaires, alors que des moyens actuels permettent un excellent rendu sonore plus facilement. Ca me dépasse. :|
Que ça te dépasse et que tu t'exprimes à ce sujet, je peux le comprendre, mais faire cela sur un "forum des collectionneurs et utilisateurs d'ordinateurs anciens" je trouve cela un peu hors de propos, surtout après que tu nous aies comparé notre démarche à ce que produirait un âne.

Il y a des jeux qui sortent maintenant et qui ont de gros pixels visibles, c'est un parti pris, bref, ce n'est pas parce que ce que n'est pas illustré avec des "moyens actuels" que c'est une perte de temps ou moins artistique. C'est un peu comme si je venais dire que de collectionner et utiliser des calculatrices d'époque c'est pour les autistes qui feraient mieux d'acheter une calculatrice "moderne" et plus performante. Ou aller dire à un aquarelliste qu'il est ringard parce qu'il existe des tablettes graphiques qui sont plus pratiques pour dessiner.

D'autant plus que les "moyens actuels" ne permettent pas forcément d'avoir le même type de sonorités que l'on affectionne, ou en tout cas ça sera différent.

Pour en revenir au sujet, il me semble que Bull était un des acteurs principaux de l'informatique dans les années 70-80, d'ailleurs sur wikipedia on peut lire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_a ... ordinateur
En France, Pierre Barbaud poursuivit ces expériences et réalisa de nombreuses œuvres, grâce à du temps de calcul gracieusement alloué par la Compagnie des machines Bull, parfois en collaboration avec Janine Charbonnier et Roger Blanchard. Au début, les pièces étaient d'abord calculées par ordinateur puis jouées par des instruments /.../ À partir de 1975, elles furent composées et produites par ordinateur sous la forme d'une bande magnétique directement audible en concert (Saturnia Tellus, commande de l'ORTF en 1979).
Ça reste de l'"académique" (si on peut dire), ce n'est pas du bricolage de scientifique qui détourne son outil de travail, mais malgré tout je serais curieux de savoir comment le son a été produit : https://www.youtube.com/watch?v=5sz7YvwMK9Q même si je trouve ça assez inaudible et peu agréable (je préfère la reprise d'Ebb Tide)

__sam__
Messages : 3991
Enregistré le : 18 sept. 2010 12:08
Localisation : Brest et parfois les Flandres

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par __sam__ » 15 juil. 2016 21:03

farvardin a écrit :Ça reste de l'"académique" (si on peut dire), ce n'est pas du bricolage de scientifique qui détourne son outil de travail, mais malgré tout je serais curieux de savoir comment le son a été produit : https://www.youtube.com/watch?v=5sz7YvwMK9Q même si je trouve ça assez inaudible et peu agréable (je préfère la reprise d'Ebb Tide)
C'est vrai que c'est moche comme musique! C'est peut-être parce qu'il faut connaitre le Latin (le morceau s'intitule: Terra ignote ubi sunt leo :arrow: "les terres ignorées où sont les lions" WTF :idea: ).

Plus sérieusement, je crois que nos académiciens de la musique ne se préoccupaient pas tant que ca de la production des son par ordinateur. Il semble que les autres pays avaient plus d'avance que nous sur ce domaine. En revanche, en survolant les travaux de ceux dont j'ai cité les noms plus haut, j'ai l'impression que ce qui les passionnaient vraiment dans la machine était de l'utiliser non pas pour reproduire des oeuvres connues, mais pour générer des oeuvres musicales complètes. Ouais: on ne voulait pas faire de bons musiciens capable de jouer fièlement une partition, mais on voulait directement faire de grands compositieurs, carrément :!: C'est clair qu'à cette époque en france si on avait pas forcément de gros talents, on avait quand même de sacrées ambitions! (je sais pas si vous avez remarqués: c'est pareil à l'école, ce sont les plus mauvais qui ont des ambitions les plus démesurées.)

Quelque part quand j'écoute de la musique moderne, je me dis qu'on a finallement bien réussi dans l'automatisation de la production musicale. On dirait des trucs hyper prévisibles sortis d'un algorithme. J'en veut pour preuve les innombrables démonstrations très subtiles de PV-Nova et de son "chapeau des accords magiques qu'on ressort à toutes les sauces" :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

etc...
Samuel.
A500 Vampire V2+, A1200(030@50mhz/fpu/64mb/cf 8go),
GVP530 (MMU/FPU) h.s., R-Pi, TO9, TO8D, TO8. New Teo 1.8.4 8)

Notator
Messages : 415
Enregistré le : 09 août 2015 20:13
Localisation : Lyon

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par Notator » 15 juil. 2016 23:41

farvardin a écrit : Que ça te dépasse et que tu t'exprimes à ce sujet, je peux le comprendre, mais faire cela sur un "forum des collectionneurs et utilisateurs d'ordinateurs anciens" je trouve cela un peu hors de propos, surtout après que tu nous aies comparé notre démarche à ce que produirait un âne.
Oh, ho, on se calme ! :)

Je n'ai aucunement comparé ce que vous faites à ce que fait un âne ; l'article que j'ai mis en lien n'était que pour évoquer l'escroquerie intellectuelle de certaines démarches soit-disant artistiques. C'était un développement sur la notion d'art, pas une insulte détournée.

Je suis moi-même, je le rappelle, un utilisateur d'ordinateurs et de synthétiseurs anciens ; je serais donc malvenu de critiquer la démarche, ce serait me tirer une balle dans le pied.
Je m'interrogeais uniquement sur l'intérêt et la finalité de pousser des vieilles bécanes dans leurs derniers retranchements pour leur faire restituer de la musique à 1 bit ?
Tout ce que j'ai eu comme réponse, c'est du genre :"Tu ne peux pas comprendre, c'est de l'art" (bon, il y avait probablement une intention humoristique).

L'idée que j'ai en tête, c'est que si je veux enfoncer correctement un clou, je prends un marteau, pas une pierre.
Tenez compte du fait que je suis musicien, et que je ne vois probablement pas la problématique de restituer de la musique sous le même angle que vous.
J'ai plusieurs Atari 1040 ST et STE, et je m'en sers uniquement pour la musique, en Midi (et il est parfait pour cela); jamais il ne me viendrait à l'idée de m'en servir pour surfer sur Internet, ou regarder une vidéo (même si c'est possible) ; j'ai un PC pour cela.
Dans le même ordre d'idées, jamais je ne me mettrais à écouter de la musique sur mon PC (ce serait pour moi une hérésie); j'ai une chaîne Hifi qui sert à cela, et qui le fait infiniment mieux qu'un PC avec des enceintes en plastique.

Je ne sais pas si maintenant c'est plus clair, mais qu'il soit bien établi que je n'ai pas pour intention de blesser quiconque, je suis trop occupé pour perdre mon temps inutilement. :|

__sam__
Messages : 3991
Enregistré le : 18 sept. 2010 12:08
Localisation : Brest et parfois les Flandres

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par __sam__ » 16 juil. 2016 00:43

T'inquietes, ya pas de soucis :roll: Quand j'ai parlé d'art c'etait une boutade et un jeu de mot, car l'art n'est pas forcement le WTF que tu as mentionné au niveau de la peinture, mais signifie aussi savoir-faire (cf. état de l'Art, ou le A.M. de CNAM qui signifie Arts et Métiers).

Ainsi, perso à la base j'aime bien la musique 1 bit pour l'intéret technique. Par défaut sur un TO7 nu, il n'y a qu'un buzzer duquel les routines en ROM peinent à sortir un beep-beep vaguement mélodieux. Cependant des codeurs d'ils y a 30ans (mais pas tous) sont parvenus à lui faire jouer des trucs que la ROM ne permet normalement pas (musiques du "5eme axe" ou de "Sapiens" par exemple).

Je me suis longtemps demandé comment ils ont fait car même hebdogiciel que je lisais à l'époque ne parlait pas de musique via le buzzer, mais uniquement via le CNA/DAC. A présent, grace aux travaux de UTZ relatés ici dont je me suis inspiré, je pense savoir comment ces programmeurs de génie avaient réussis à faire du multivoix avec un simple bit.

Mon seul regret, et que je ne suis pas du tout musicien même si j'apprécie beaucoup toute la musique (je regarde J-F Ziegel sur F2 en ce moment même). J'ai cependant, à force de travailler sur le sujet depuis longtemps, acquis une théorie correcte au niveau de la physique/mathématique du son. Hélas, au niveau instrument je suis incapable d'en jouer un seul (j'ai du mal avec les partitions que je ne trouve pas pratique à décoder) et au niveau composition je ne suis capable de rien.. Bref je suis beaucoup plus un ingénieur du son qu'un musicien :( Du coup mon seul petit talent est de savoir lire le midi (que je trouve bien fichu) et d'avoir écrire des convertisseurs/adapteurs midi vers mes players à moi. C'est peu, mais ca me convient, surtout qu'il y a une forte partie R&D pour trouver les algorithmes permettant de ne garder que les (morceaux de) pistes importantes du morceau.
Samuel.
A500 Vampire V2+, A1200(030@50mhz/fpu/64mb/cf 8go),
GVP530 (MMU/FPU) h.s., R-Pi, TO9, TO8D, TO8. New Teo 1.8.4 8)

Notator
Messages : 415
Enregistré le : 09 août 2015 20:13
Localisation : Lyon

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par Notator » 16 juil. 2016 01:50

Merci pour les précisions. :)
__sam__ a écrit : A présent, grace aux travaux de UTZ relatés ici dont je me suis inspiré, je pense savoir comment ces programmeurs de génie avaient réussis à faire du multivoix avec un simple bit
Je suppose qu'il est question de faire de la polyphonie sur une voie monodique.

Si c'est ça (et au cas où ça pourrait clarifier), on passe très vite d'une note à l'autre en boucle, ce qui donne l'illusion psycho-accoustique d'entendre plusieurs notes en même temps, alors qu'il n'y en a en réalité qu'une seule jouée à un instant t.

__sam__
Messages : 3991
Enregistré le : 18 sept. 2010 12:08
Localisation : Brest et parfois les Flandres

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par __sam__ » 16 juil. 2016 02:26

Oui, comme des arpèges, mais en bien plus rapide en principe. Ca donne une tonnalité spéciale si c'est fait trop lentement, mais ca passe bien en pratique.

Mais il doit y avoir d'autres possibilités comme jouer avec des puls très courts pour chaque note sur chaque canal et faire le "ou" (ou le xor) de tous les puls à chaque instant de chaque canal. Ca donne aussi une autre tonalité. J'ai experimenté ca par là: http://forum.system-cfg.com/viewtopic.p ... 290#p70290. Le son me fait furieusement penser à celui des Tesla-coils.
Samuel.
A500 Vampire V2+, A1200(030@50mhz/fpu/64mb/cf 8go),
GVP530 (MMU/FPU) h.s., R-Pi, TO9, TO8D, TO8. New Teo 1.8.4 8)

Notator
Messages : 415
Enregistré le : 09 août 2015 20:13
Localisation : Lyon

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par Notator » 16 juil. 2016 09:33

Oui, c'est intéressant, techniquement parlant, mais beaucoup trop éloigné de mes standards d'écoute ; je souffre littéralement en écoutant cela.
Il existe quelque chose de voisin des tesla-coils, mais avec une meilleure bande passante et moins de distorsion, ce sont les haut-parleurs à plasma.

http://profpc.fr/spip.php?rubrique13

__sam__
Messages : 3991
Enregistré le : 18 sept. 2010 12:08
Localisation : Brest et parfois les Flandres

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par __sam__ » 16 juil. 2016 11:56

Oui ca peut faire mal aux zoreilles, mais certains musiciens utilisent des tesla-coils: http://arcattack.com/ (https://www.youtube.com/user/arcattackmusic)

Oui les HP plasma c'est la même chose, mais en plus controllé, donc le son est de meilleur qualité.

Bon cela dit, ca nous éloigne pas mal de la musique sur mainframe. Que UTZ nous excuse d'avoir pollué son sujet. :wink:
Samuel.
A500 Vampire V2+, A1200(030@50mhz/fpu/64mb/cf 8go),
GVP530 (MMU/FPU) h.s., R-Pi, TO9, TO8D, TO8. New Teo 1.8.4 8)

Avatar du membre
utz
Messages : 36
Enregistré le : 12 juil. 2016 14:10
Localisation : Amsterdam
Contact :

Re: Expériences musicales sur les mainframes françaises

Message par utz » 16 juil. 2016 17:39

Pas de problème avec le off-topic. Cependant, je pense que je dois préciser une chose:
Notator a écrit : Si c'est ça (et au cas où ça pourrait clarifier), on passe très vite d'une note à l'autre en boucle, ce qui donne l'illusion psycho-accoustique d'entendre plusieurs notes en même temps, alors qu'il n'y en a en réalité qu'une seule jouée à un instant t.
Cela est inexact. En fait, les arpèges rapides vont faire des choses intéressantes, mais ils ne pourront jamais produire une illusion convaincante de la musique multi-canal (au moins pas à l'oreille exercée). En fait, le plus vite il se fait, le moins il va produire le résultat escompté. Les méthodes utilisées pour produire plusieurs notes en même temps sur un périphérique 1-bit utilisent généralement des phénomènes physiques, en particulier l'inertie du matériel audio. Une autre approche de mélange est Pulse-frequency modulation. Cela fonctionne même sur du matériel très lent (comme les mainframes des années 50). Cependant son utilisation n'a pas été découvert jusqu'à ce que les années 60.

Répondre