Page 1 sur 1

Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 00:27
par Mokona
Hello,

j'ai trouvé sur le forum des mentions de moisissure sur du matériel divers et varié, mais pas sur des livres ou de la documentation. Je viens de rentrer un livre qui a une odeur de moisissure assez prononcée. De visu, rien de particulier, pas de tâches.

J'ai fouillé un peu le net à la recherche de possibilité de traitement. Ce qui semble revenir est l'utilisation de bicarbonate de sodium.

Est-ce que quelqu'un à de l'expérience là dedans ? Des trucs ? Avant de considérer le livre comme à mettre en quarantaine (voire pire).

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 02:01
par Xavier
Salut Mokona,

Surprenant ta question!

La présence de moisissure dans les ordinateurs sont très peu probables... car elle se nourrissent de substances végétales... et sur une carte mère... rien ou peu de choses à manger.
Mais, pour ta défense, certaines oxydations ou coulures de sels alcalin ou de lithium ressemblent à de la moisissure.

Pour les livres, même si l'odeur est suspect, cela vient généralement de l'encre ou de la colle utilisée pour la reliure.
Il est très rare, de nos jours, qu'un livre se détériore "spontanément" à cause de la moisissure.

Car, il faut de l'eau (humidité abondante) et de la chaleur.
Sous les tropiques, je ne dis pas, mais à Paris...

Donc, pour éviter la moisissure, il faut du sel ou de l'alcool pour abaisser l'hydrométrie du papier, ou emballer hermétiquement le livre pour éviter le contact avec l'eau (mais cela peut poser un autre problème c.f. condensation) en cas de risques d'inondation (cave ou fuites de toiture probables), et SURTOUT, pour l'isoler des moisissures par contamination de proximité... au cas ou le livre est stocké dans un carton.

Sachant cela, il faut savoir qu'étouffer un livre dans un film hermétique provoque de l'humidité par condensation, en cas de différence de températures trop grandes (garage non chauffé, hangar de stockage ou grenier surchauffé l'été).

Mais, si tu te renseignes sur les aliments et l'électronique, les instructions "garder au sec, température ambiante et à l'abri de la lumière" est en partie pour éviter la création de la moisissure.

Dans, un premier temps, stockes tes livres au sec, à l'abri de l'eau (des calles sous le carton), dans un local aéré.
L'humidité se propage généralement par capillarité ou par condensation, donc éviter le contact avec les murs, le béton, la terre battue, le carrelage ou la pierre...

Petit conseil, si tu as un stockage de longue durée à faire... garde les bouchons d'aspirine, de paracétamol en comprimés effervescents, tu les placeras dans les cartons, il contiennent un disséquant à base de sels.
Et pour la petite histoire, j'en mets aussi dans les boîtes de gâteaux secs, pour les conserver...secs.

Pose ton carton sur des tasseaux en plastiques (pas en bois!) pour éviter le contact direct avec le sol, ou de l'étagère.
Fait des aérations au bas du carton (facultatif).

Tu peux aussi allez dans un magasin de fringues (...chaussures), car dans de nombreux cartons d'approvisionnement, il y a des sachets de disséquant qui contiennent aussi les répulsifs pour insectes. En effet, le voyage de Chine vers l'Europe est parfois long... et humide!
Et généralement, ces sachets partent à la poubelle...

Tu peux aussi placer des cartouches disséquants à réservoir (ex:Rubbson), que tu placeras dans une armoire, par exemple.

On peut aussi emballer les livres dans du papier kraft, pour éviter que le livre touche directement le carton.
Autre conseil, inscrire le contenu sur le carton lors du stockage, pour éviter de l'ouvrir à chaque fois que tu cherches un livre!

Pour l'odeur, une branche de Thym, de l'huile essentielle de romarin/lavandin sur du papier buvard...

Mais, ce genre de problème mycélien est peu rependu avec le papier dit "moderne" car plus raffiné et n'utilisant pas la même technologie que le papier vélin ou ayant des fibres exclusivement végétales.(même si le coton ou le chanvre ont une bonne tenue dans le temps, face à l'humidité)

Mais, comme je te l'ai dit, la moisissure ne viendra pas du livre, mais d'une source plus humide.

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 09:45
par Mokona
Merci pour toutes ses pistes.

Je ne sais pas où a été stocké le livre avant, puisque je l'ai récupéré la semaine dernière. Probablement qu'il a hérité de la moisissure de quelque chose de proche. À présent, c'est lui qui est le porteur... au moins de l'odeur.

Si la solution bicarbonate n'y fait rien, je passerai à l'huile essentielle sur papier buvard.

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 09:58
par Papy.G
Dans un premier temps, une cure de séchage/ventilation lui ferait déjà probablement le plus grand bien.

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 10:39
par patb
bonjour
et une bonne exposition au soleil! il faut attendre un peu
mais les UV ca vient a bout de tout, ou alors une lampe UV germicide

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 11:51
par Mokona
Oui, j'avais pensé au soleil, mais en ce moment, celui-ci ne pense pas trop à moi :)

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 19:41
par Xavier
Salut,

Le soleil est forcément la mauvaise idée...

Compter sur les UVs pour sécher, assainir ou éradiquer une moisissure, c'est prendre un bazooka pour nettoyer un tache!

J'ai fait un tour sur le net, car je ne l'avais pas fait :mrgreen: ... et il y a de tout...et comme toujours du n'importe quoi.

Mais, il est sûr, que la lumière est à proscrire pour les livres!
Phénomènes de photosensibilisation et hyper-oxydation, vont altérer de manière définitive la couleur du papier, des ancres minérales et les fibres utilisées dans la fabrication du papier.

Partout, nous voyons "odeur de moisissure", "odeur de renfermé" ou "les moisissures ne sentent pas bon!"
Nous somme d'accord avec cela.

Mais, nul part, il est fait mention de l'éradication de "la moisissure du livre".

En effet, le "fumer" ne prouve pas la présence de la moisissure.
Le bois à une odeur, et donc le papier...aussi.

Comme je l'ai dit, la purification de la pâte à papier a une responsabilité importante dans les dégagements gazeux et olfactifs du papier.

Un livre, n'est pas forcement atteint de moisissure, mais c'est peut-être le résultat direct de sa dégradation prématurée.
Son hydrométrie, sa température de stockage et son taux d'oxygène entraine une réaction avec les composants utilisés lors de la fabrication du papier, en particulier l'oxydation du chlore sur les constituants végétaux utilisés.

Pour en revenir au soleil UVs etc... , il estompe les couleurs de l'encre utilisée... à des niveaux différents selon les couleurs.
Le rouge et le jaune sont les couleurs les plus fragiles, quant au noir, il reste le plus résistant à la lumière.
Donc, effacement des couleurs et estompage des photos, et qui a pour conséquence un déséquilibre des taux chromatiques des images quadrichromiques.

Donc, non... pas le soleil.
:oops:

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 20:53
par Notator
Xavier a écrit :(...)

Donc, non... pas le soleil.
:oops:
Il faut rester mesuré.
Le soleil est déconseillé pour les livres, MAIS pendant une LONGUE durée d'exposition.
Faites l'expérience avec un livre sans valeur, et exposez-le au soleil ; l'encre ne va pas s'effacer avant longtemps...

Donc pour traiter le problème évoqué, je conseille de mettre le livre au soleil dans un endroit aéré (un balcon, par exemple).
L'association des deux va contribuer à sécher le papier, et à tuer les spores de moisissures, qui, même si elles ne se voient pas à l’œil nu, n'en existent probablement pas moins (pas de fumée sans feu).
Mettre le livre dans les conditions indiquées, et tourner les pages fréquemment (pour les aérer), ceci pendant une semaine environ.

Une autre solution, est de découper des vieux journaux à un format un peu supérieur, et intercaler les feuilles ainsi taillées entre les pages, et envelopper le tout dans du papier journal. Le papier journal va absorber l'odeur, et c'est valable aussi pour les odeurs de cigarette. Je ne peux pas indiquer de durée de traitement, car ça dépend du degré d'imprégnation de l'odeur, et de son intensité.
Au bout de quelques semaines, renouveler le papier journal, si l'odeur est encore présente. Mettre aussi dans un endroit aéré, ça aide.

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 21:58
par Mokona
L'encre du papier journal ne va pas se transférer sur les pages du livre ?

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 22:53
par Totor le Butor
SURTOUT PAS DE SOLEIL NI UV !!!!

Le papier va jaunir.

J'ai quelques très vieux bouquins venant de caves humides, au bout de quelques semaines au sec dans un appartement l'odeur s'estompe pour disparaître petit à petit au bout de quelques mois.

Re: Documentation et moisissure

Posté : 06 févr. 2017 23:05
par Notator
Mokona a écrit :L'encre du papier journal ne va pas se transférer sur les pages du livre ?
Pourquoi le ferait-elle ? Est-ce que l'encre des journaux se transfère d'une page à l'autre, quel que soit le temps qu'on les laisse en contact entre elles ?
Et j'ai bien précisé des vieux journaux ; pas tant pour l'encre, mais j'ai remarqué que le papier journal vieilli est un meilleur absorbant.

Cette histoire de transfert d'encre, ça me fait penser (mais ça n'a rien à voir du tout avec ce sujet) qu'il y a risque de transfert d'impression jet d'encre sous l'effet de l'humidité ; et risque de transfert d'impression laser sous l'effet de la chaleur...

Re: Documentation et moisissure

Posté : 07 févr. 2017 00:35
par Mokona
Et bien, j'ai déjà vu l'encre de journaux se transférer d'une page à une autre oui. Ça doit dépendre. D'où ma question.

Après, les seuls vraiment vieux journaux que j'ai, ce sont des Hebdogiciels, je vais éviter de les sacrifier :)

Re: Documentation et moisissure

Posté : 08 févr. 2017 16:54
par Notator
Mokona a écrit :Et bien, j'ai déjà vu l'encre de journaux se transférer d'une page à une autre oui.
Oui, lors de la fabrication, quand l'encre n'est pas assez sèche...